maxon s'envole vers le Soleil

Maxon Motor AG

‚‚maxon s'envole vers le Soleil‘‘ de Maxon Motor AG

Solar Orbiter, qui doit décoller en février, a pour objectif de permettre aux scientifiques d'acquérir de nouvelles connaissances concernant le Soleil. La recherche et l'industrie suisses ont joué un rôle important dans la construction de la sonde spatiale, qui est notamment équipée d'entraînements fabriqués à Obwalden.

L'Agence spatiale européenne ESA s’apprête à approcher le Soleil. Le mois prochain, elle fera en effet décoller la sonde spatiale Solar Orbiter, équipée de dix instruments. Les scientifiques espèrent que cette mission de plusieurs années leur permettra d'acquérir de nouvelles connaissances, notamment concernant les vents solaires et les dynamiques complexes responsables des éruptions solaires. Solar Orbiter s'approchera pour cela à 45 millions de kilomètres du Soleil, distance inférieure à celle qui sépare le Soleil de Mercure, planète la plus proche. Le côté de la sonde tourné vers le Soleil sera donc particulièrement exposé à la chaleur: plus de 500 °C. C'est pourquoi un bouclier thermique est prévu pour protéger les précieux instruments installés à bord et dégager la vue sur le Soleil, au moyen de volets, pendant les seules mesures.

Il en va de même pour le télescope à rayonnement X (STIX), qui servira à examiner de plus près les éruptions solaires et permettra peut-être de prévoir les plus importantes d'entre elles. L'instrument a été développé à la Haute École d'Ingénierie FHNW en collaboration avec plusieurs partenaires industriels suisses, notamment la société Almatech. Le télescope à rayons X est aussi équipé d'entraînements suisses, fournis par maxon. Deux moteurs DC spécialement adaptés, de 13 millimètres de diamètre, déplacent une grille antidiffusante en aluminium pour la positionner selon les besoins devant les 30 détecteurs de STIX. Installés en parallèle, les micro-entraînements fonctionnent au choix ensemble ou séparément, ce qui garantit un fonctionnement parfait pendant toute la durée de la mission, fixée à cinq ans. La conception s'appuie sur des micromoteurs qui seront aussi utilisés sous peu dans le rover ExoMars de l'ESA. Le poids, l'efficacité énergétique et la résistance aux vibrations ont constitué des critères essentiels lors du choix des entraînements.

Solar Orbiter est l'un des projets phares de l'ESA. Son coût dépasse le milliard de francs suisses. Après le décollage, prévu début février, la sonde voyagera pendant près de deux ans avant de commencer à effectuer des mesures. Il est prévu que la mission se termine en 2025.

Du Soleil à Mars

Alors que Solar Orbiter s'apprête à prendre son envol, les préparatifs autour de deux grands projets concernant Mars battent leur plein, qui doivent démarrer à l'été 2020: le rover Mars2020 de la NASA et le rover ExoMars de l'ESA. Ces deux missions doivent permettre d'acquérir de nouvelles connaissances sur la planète rouge et de déterminer, par exemple, si la vie a déjà existé sur Mars. Mars2020 est, pour sa part, équipé d'un petit hélicoptère qui doit prouver qu'il est possible de voler sur Mars malgré l'atmosphère très ténue.

Dans les deux projets, des entraînements maxon sont chargés de tâches primordiales pour la réussite de la mission: ils interviennent par exemple dans l'entraînement des roues, la manipulation des échantillons de sol ainsi que dans la commande de l'hélicoptère martien.

Plus d'actualités

Dans les prochaines semaines, la NASA enverra son cinquième rover vers Mars. Il devra y prélever des échantillons de sol dédiés à être analysés ultérieurement sur Terre. Il emmène avec lui un hélicoptère qui effectuera pour la première fois des survols de la planète rouge. Les moteurs de précision maxon prennent part à cette mission chargés de plusieurs tâches cruciales.
Au printemps 2020, maxon élargit encore sa gamme d'entraînements configurables, en lui ajoutant notamment des moteurs DC à balais, des réducteurs et des codeurs de série ECX. Des nouveautés en matière de commandes de positionnement viennent compléter le domaine micro.
Le spécialiste de l'entraînement maxon dévoilera au printemps 2020 ses nouveaux produits à couple élevé. Il s'agit notamment de moteurs plats plus puissants, d'entraînements à puissance de couple plus élevée et de nouveautés dans la famille des réducteurs GPX.
Les 2 et 3 mai, des pilotes s'affronteront, à l'aide de systèmes d'assistance, sur un parcours d'obstacles organisé lors du Cybathlon, à Zurich. maxon consacre à cet événement fascinant un numéro spécial de son magazine, qui aborde les questions suivantes: dans quelle direction évoluent les prothèses? Comment fabriquer un exosquelette ? Quelle est la discipline favorite de l'inventeur du Cybathlon?
Un entraînement puissant compact, de nouvelles impulsions pour les dispositifs médicaux, pour l’aéronautique et le spatial... et un étrange serpent: maxon vous invite à admirer ces curiosités – parmi tant d'autres – du 26 au 28 novembre, au salon SPS de Nuremberg.
Adresse
Brünigstrasse 220
6072
Sachseln
Suisse
Type d'entreprise
Fabricant
Régions d'exportation
Partout dans le monde
Certificats
ISO 9001
ISO 14001
ISO 13485
Création
1961
Direction
Eugen Elmiger
Collaborateur
1800

À propos de Maxon Motor AG

maxon motor est le leader en matière d'entraînements et de systèmes de haute précision jusqu'à 500 W. Vous pouvez avoir confiance en la qualité des solutions personnalisées que nous élaborons avec vous et pour vous. maxon motor, fondée en 1961, est une société suisse avec 2023 employés dans le monde.